Airbnb collecte la Taxe de Séjour à Paris

airbnb taxe de sejour

Ce n’est pas vraiment une surprise : Airbnb France vient d’annoncer qu’à partir du 1er octobre, la taxe de séjour sur les nuitées de Paris serait collectée et reversée directement par le site. Je vous avais déjà dit que c’était sur les rails : Paris est la ville n°1 pour Airbnb dans le monde, donc cela faisait des mois que les équipe de la Mairie de Paris et de Airbnb négociait cet accord.

Taxe de séjour Airbnb à Paris : Comment ça marche ?

A Paris, la taxe de séjour est de 0,83 € par nuit et par personne. Les hôteliers et les hôtes Airbnb doivent déjà la payer. Mais certains hôtes ne savent pas qu’il faut le faire, ou bien ne savent pas où payer ou encore n’ont pas envie de payer.

En tant qu’hôte Airbnb à Paris, vous n’aurez rien à faire :

– à partir du 1er octobre 2015, quand un visiteur fera une réservation chez vous, une nouvelle ligne de frais se rajoutera automatiquement au calcul du coût total du séjour

– Airbnb tiendra donc compte du nombre de nuits et du nombre de personnes pour ce séjour

– Quand le visiteur paiera sa réservation, le montant de cette taxe de séjour sera collectée

– Une fois le séjour terminé, cette taxe sera reversée par Airbn directement dans les caisses de la Mairie de Paris

Pourquoi seulement à Paris ?

Si je vous dis qu’en France, s’y retrouver dans les méandres des impôts et des taxes est très, très compliqué, êtes-vous surpris ?

La taxe de séjour n’est pas une taxe nationale comme la TVA. C’est l’affaire des communes. Le montant de la taxe et son calcul varient d’une commune à l’autre. 36 000 communes en France, 36 000 façons possible de créer une taxe de séjour : par nuit, par séjour, en euro, en %, par personne …

Par exemple, sur mon île de Saint Barthélémy, la taxe de séjour est de 5% sur le montant du séjour. C’est énorme car cette taxe est une des seules ressources financières de l’île.

A Paris, c’est donc a taxe de séjour est de 0,83 € par nuit et par personne.

Airbnb qui trouve un accord avec la Ville de Paris, est-ce une surprise ?

En février 2015, le PDG de Airbnb, Brian Chesky, était reçu en grande pompe à Paris par Bruno Julliard, un des premiers adjoints d’Anne Hidalgo.

Le communiste parisien Ian Brossat a fait beaucoup de bruit en mai dernier en parlant de 2 000 hébergements Airbnb contrôlés. En fait, sur ces 2 000 “logements suspects”, seuls 5,5 % étaient en infraction … preuve que la majorité des hôtes Airbnb parisiens sont honnêtes.

airbnb open 2015 paris

Airbnb et Paris sont en phase de Love Story, puisque la grande conférence annuelle de Airbnb, le Airbnb Open 2015, se tiendra dans la capitale française.

Grâce à Airbnb, le choc de simplification fiscale devient une réalité ! D’un coup de baguette magique, la Ville de Paris va encaisser plusieurs dizaines de millions d’euros (j’ai lu 60 millions) par an. Pas besoin d’embaucher de fonctionnaires, Airbnb le fait pour elle !

C’est donc un système plus simple pour les hôtes, qui ne laisse plus la place à la fraude et coûte peu cher à la Mairie de Paris. Tu m’étonnes qu’Anne Hidalgo soit OK avec cette solution 🙂